RDC : les députés nationaux du Nord-Kivu dénoncent les massacres à répétition

Les députés nationaux élus dans la partie nord du Nord-Kivu déplorent et dénoncent la persistance des massacres depuis cinq ans la ville et territoire de Beni. "Un véritable carnage qui continue à sévir cette partie du pays en dépit des promesses du chef de l’État", ont-ils déclaré jeudi 6 juin au Palais du Peuple à Kinshasa.

En plus de massacres à grande échelle, la population de Beni, Butembo et Lubero est aussi victime des cas de viol, pillage ainsi que de saccage de leurs biens mobiliers et immobiliers, affirment ces députés.

Leur porte-parole, Jérôme Lusenge, dresse une longue liste de tueries :

« Le 11 avril 2019, sept personnes décapitées à Bovata ; le 13 mai, attaque à Matete (Beni-Ville) avec dégâts matériels très importants ; le 17 mai, cinq civils tués au PK14 ; le 18 et 19 mai, treize corps mutilés retrouvés dans la forêt… »  

Dans leur déclaration politique, ces élus plaident donc pour une solution militaire efficace pour mettre en déroute définitivement les assaillants qui sèment la désolation depuis plusieurs années dans cette partie du pays.

 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner