Ituri : le DG de la DGRPI interpellé à l’assemblée provinciale

 Le directeur de la Direction générale de recettes de la province de l’Ituri (DGRPI) a été interpellé samedi 8 juin à l’assemblée provinciale de l’Ituri, basée à Bunia. Lui et les agents de cette régie provinciale sont accusés de détournement de deniers publics qui entrave le développement de la province de l’Ituri.

Dans une motion d’interpellation introduite par le député provincial Ucircan Bule, il a relevé plusieurs griefs de mauvaise gestion qui gangrènent cette régie. Il s’agit entre autres de la consommation des recettes à la source et l’utilisation des imprimés de valeurs parallèles par les agents.

Dans sa réplique, au cours de la plénière, le directeur de la DGRPI soutient plutôt que les recettes de la province ont triplé au cours de ces trois dernières années.

Il a soutenu que les recettes mensuelles de la province sont passées de 280 millions FC en 2015 à environ 700 millions FC en 2018. Pour lui, la contribution de cette régie est importante dans le budget de la province géré par le gouvernement provincial.

Les doutes de l’auteur de la motion

Pour l’auteur de la motion, les recettes produites par cette régie qui compte environ 700 agents sont insignifiantes. A titre illustratif, il a cité le cas de territoire de Mambasa qui a généré 350 000 USD en 2018. Ce qui représente une moyenne de 2000U SD mobilisés par chaque percepteur sur un total de 122 agents de ce territoire. Pour lui, cette somme est dérisoire par rapport au niveau de vie de ces percepteurs qui réclament plus de 10 mois d’arriérés de salaires.

Ce qui prouve, selon lui, que les recettes de la DGRPI remplissent les poches des individus au détriment de l’Etat.

« L’argent ne peut pas aider l’Etat parce que quelqu’un toute une année, il n’a produit que 2000 USD. Et pourtant, je connais les agents de la DGRPI dont les familles sont installées à Kampala(Ouganda). Mais ils trouvent l’argent où ? », s’interroge Ucircan Bule.

Le président de l’assemblée provinciale a déclaré que le rapport de la motion sera soumis au gouverneur de province après approbation par les députés provinciaux. Il ajoute que le règlement intérieur lui confère le droit de saisir la justice après un mois s’il y a des recommandations des sanctions dans le rapport de la motion.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner