RDC : le système « Kabila bis » tente de museler Moïse Katumbi, dénonce Patrick Mundeke

Le système « Kabila bis » en place décide encore de museler Moïse Katumbi, en lui refusant l’autorisation d’atterrissage à Goma au Nord-Kivu, a dénoncé lundi 10 juin, Patrick Mundeke, conseiller de la jeunesse de l’ex-gouverneur du Katanga.

« Nous savons maintenant que rien n’a changé. C’est le même système, la même méthode. Trop c’est trop. Ils ne peuvent pas lui donner l’autorisation de navigation pour l’empêcher d’atterrir à Goma », a-t-il fustigé, dans une interview accordée à Radio Okapi.

Selon lui, le système « Kabila bis » ne va pas intimider Ensemble pour le changement et Lamuka.

« Ils continuent avec des méthodes ridicules, tristes, en pensant nous intimider, mais on va gagner », a affirmé Patrick Mundeke.

Attendu lundi après-midi à Goma, le leader de Lamuka, Moïse Katumbi, n’a pas pu faire le déplacement. Sur Twitter, Il a annoncé n’avoir pas obtenu d’autorisation d’atterrir dans le chef-lieu du Nord-Kivu avec son jet privé.

« Je devais arriver à Goma ce lundi à midi mais faute d’autorisation, je suis encore contraint de reporter. Je m’excuse auprès de la population venue m’accueillir ! Je la remercie et lui demande de ne pas se décourager. Ce n’est que partie remise. Je reste de cœur avec vous », a écrit Moïse Katumbi.

Les populations et les militants d’Ensemble pour le Changement qui se sont mobilisés à l’aéroport et au stade Afia où il devait tenir son meeting sont repartis déçus.

Le 26 mai dernier, une visite du coordonnateur de Lamuka à Goma, avait aussi été annulée faute d’autorisation d’atterrissage de son avion.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner