Cas-info.ca : « RDC : Félix Tshisekedi suit de près l’affaire de viol collectif sur une gamine »

Revue de presse du jeudi 20 juin 2019

L’affaire du viol collectif sur une mineure de 13 ans continue d'alimenter la presse.

Le président de la République est « très préoccupé » par le viol d’une fillette de 13 ans à Kinshasa, rapporte Cas-info.ca qui évoque la déclaration de la conseillère spéciale du chef de l’État en matière de lutte contre les violences sexuelles après sa rencontre mercredi avec la présidente de l’assemblée nationale Jeanine Mabunda.

« Je voudrais vous faire savoir que le président de la République est très concerné et très préoccupé par cette situation en tant que père de famille et père des filles. Il s’associe à la douleur des parents », a ajouté Chantal Yelu Mulop citée par Cas-info-ca.

Au cours de cette rencontre, 7sur7.cd indique que la conseillère spéciale du chef de l’Etat, Chantal Yelu Mulop, était allée échanger avec Jeannine Mabunda au sujet des pistes à suivre ensemble sur cette affaire.

Pour Cas-info.ca, la conseillère spéciale de Félix Tshisekedi  a voulu s’inspirer de l’expérience de Jeannine Mabunda, également ancienne conseillère de Joseph Kabila dans ce domaine.  Après l’Assemblée nationale, Chantal Yelu Mulop a également rencontré le ministre de la Justice, ses collègues des droits humains et du genre, ajoute le même média.

De son coté, Actu30.info rappelle que le tribunal pour enfant de Kinshasa Gombe avait rendu son verdict le 17 juin 2019 condamnant 2 des adolescents reconnus coupables de viol et acquittant adolescents de cette bande. Les faits se sont déroulés le 17 mai 2019 après que les violeurs aient pu droguer la jeune fille.

Lamuka :Katumbi note le départ de Nyamwisi

L’autre actualité, c’est la réaction du coordonnateur de la coalition Lamuka à la décision de Mbusa Nyamwisi de se mettre en retrait des activités de la coalition.

Selon Cas-info.ca, le coordonnateur de la coalition Lamuka dit avoir pris « bonne note » de la volonté d'Antipas Mbusa Nyamwisi, de suspendre sa participation aux activités de la plateforme fondée à Genève.

« J’ai l’honneur d’accuser réception de votre lettre du 17 juin 2019 dans laquelle vous nous informer de votre décision de suspendre votre participation aux activités de Lamuka. J’en prends bonne note », a indiqué Moïse Katumbi, dans cet extrait de sa réponse reprise par le site d’informations.

7sur7.cd note pour sa part la réaction de Noël Tshiani Muadiamvita, un des candidats malheureux à la présidentielle de décembre 2018, qui a salué la décision prise par l'opposant Mbusa Nyamwisi de suspendre sa participation aux activités de Lamuka."Je salue la bravoure d'Antipas Mbusa Nyamwisi pour revenir à la raison, la rationalité, la nation et au peuple souverain. Nous sommes plus forts lorsque nous sommes unis et mettons l’intérêt national avant l’argent et nos intérêts privés", a indiqué N. Tshiani mercredi sur son compte Twitter.

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires