Ndjamena : l’OIF appelle à l’amélioration des conditions des femmes francophones

La conférence internationale sur l’éducation des filles et la formation des femmes, organisée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), s’est clôturée mercredi 19 juin à Ndjamena au Tchad. A l’issue de la rencontre, l’OIF a appelé à l’amélioration des conditions des femmes dans cet espace.

Pour la Secrétaire générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, tous les Etats membres de l’OIF ont cette obligation d’améliorer les conditions des femmes qui sont des acteurs clés de développement pour l’Afrique.

« Il faut une volonté politique massive dans la durée et couvrant l’ensemble des éléments qui installent l’égalité entre les hommes et les femmes. Il faut que ceux qui sont réticents aujourd’hui à envoyer leurs filles à l’école comprennent que c’est leur intérêt en tant que famille, c’est dans l’intérêt du pays, c’est dans l’intérêt de ce beau continent et dans l’intérêt global », a-t-elle déclaré.

Son

Les participants ont notamment recommandé de créer un partenariat francophone sur les données statistiques genre et éducation et de mettre en place un mécanisme de suivi de l’évolution de l’éducation des filles et la formation des femmes dans l’espace francophone.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires