Uvira : révolte des soldats des FARDC pour réclamer leur relève à Minembwe

Près de quarante soldats des FARDC du 34021e bataillon ont été désarmés et arrêtés mercredi 3 juillet par le commandant des opérations militaires dans la région. Ils sont accusés de s’être révoltés au front.

Venus de Masisi au Nord-Kivu, ces militaires ont tiré plusieurs coups de feu pendant près d’une heure dans un village de leur affectation, semant la panique au sein de la population. Par cette action, ils réclamaient d’être relevé de leur poste dans les hauts plateaux, d'où ils viennent de passer plus d’une année pour une mission initiale de six mois.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner