Kinshasa : la lutte contre l’insécurité et l’insalubrité parmi les priorités du gouvernement Ngobila

La lutte contre l’insécurité et la lutte contre l’insalubrité dans la ville de Kinshasa sont parmi les priorités du gouverneur Gentiny Ngobila. Ces missions ont été assignées aux membres de son gouvernement provincial jeudi 4 juillet, lors du premier conseil des ministres de l’exécutif provincial. Maximiser les recettes de la ville, et combattre les nuisances sonores en l’occurrence les tapages nocturnes et diurnes sont aussi les missions assignées au gouvernement Ngobila.

Dans son adresse, Gentiny Ngobila a invité tous ses ministres au sérieux dans leur travail. Il les a aussi invités à faire preuve de courage, de moralité et surtout d'initiatives pour mériter la confiance qu'il a placé en eux.

Gentiny Ngobila Mbaka a aussi institué cinq (5) commissions pour « mieux organiser le travail au sein du gouvernement provincial. »

Ces commissions sont :

  1. Commission des lois présidée par le ministre provincial des infrastructures
  2. Commission économique et financière dirigée par le ministre en charge des finances
  3. Commission sécurité, politique et administrative placée sous la coordination du ministre provincial de l'intérieur
  4. Commission Environnement et aménagement du territoire coordonnée par le ministre de l'environnement
  5. Commission consacrée aux activités socio-culturelles, sous la supervision du ministre en charge de la culture.

10 000 USD pour chaque commune

Le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila, a aussi décidé d’octroyer, à titre de rétrocession, une somme de 16 millions de francs congolais à chaque commune, dans le cadre de la mise en œuvre de l’opération « Kinshasa Bopeto », dont le lancement officiel est annoncé pour le 3 août prochain.

L’autorité urbaine a exigé à tous les bourgmestres de sensibiliser la population pour qu’elle comprenne le bien-fondé de mettre la propreté dans la ville.

Gentiny Ngobila Mbaka a également décidé de recruter au moins 40 agents par commune pour composer brigade d’assainissement afin de lui donner « une nouvelle vie. »

Les bourgmestres ont reçu l’instruction de combattre le phénomène des enfants de la rue communément appelés « Shegués », ainsi que le phénomène Ujana.

Le gouverneur de la ville a demandé à ses collaborateurs d’évacuer les grandes artères afin de combattre les marchés pirates. Des instructions relatives à la lutte contre la nuisance sonore causée très souvent par des églises, des bars et terrasses, ont aussi été données.

A ce sujet, le gouverneur a rappelé les lois qui sont à la disposition des communes.

Concernant la salubrité par exmple, c’est l’édit portant mesures d’assainissement de la ville de Kinshasa. Là, lorsqu’on ne respecte pas la salubrité, cet édit prévoit des amandes ou la privation de la liberté pour n’avoir pas respecté les mesures d’assainissement.

La salubrité, selon le gouverneur de la ville, consiste aussi à lutter contre les tapages nocturnes et diurnes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner