Présidence du Sénat : un regroupement de mouvements citoyens opposé à la candidature d’Alexis Thambwe

Une synergie des mouvements citoyens regroupés au sein de la structure appelée les Forces agissantes pour le renouvellement des dirigeants congolais s’oppose à la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba, comme président du Sénat. Dieudonné Banza, porte-parole, de cette synergie l’a fait savoir ce lundi 8 juillet à Kinshasa au cours d’un point de presse.

Selon lui, Alexis Thambwe Mwamba est sous le coup des sanctions de la Communauté internationale. Il risque de ce fait de « mettre à mal la diplomatie » congolaise.

« M. Alexis Thambwe Mwamba est sous sanction de l’Union Européenne, des Etats-Unis et de la Belgique. Alexis Tambwe Mwamba, depuis 1987 jusqu’ en 1991, est inclus dans plusieurs crimes. L’ensemble de ces éléments-là fait qu’on ne puisse pas accepter à la tête du Sénat en tant que deuxième institution de notre pays. Tambwe Mwamba a été choisi par l’autorité morale du FCC, nous ne sommes pas là-dedans. Il y a une coalition entre le FCC et Cash. Cette coalition est censée avoir une seule autorité morale qui est le président de la République », a indiqué Dieudonné Banza.

Selon lui, cette synergie prévoit des manifestations pacifiques à Kinshasa dès le mercredi pour obtenir le retrait de la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner