RDC : la société civile exige un audit de la gestion du ministre de la Santé démissionnaire

La société civile du secteur de la santé salue la décision du président de la République de prendre en mains la riposte contre la maladie à virus Ebola. Dans un point de presse tenu mardi 23 juillet à Kinshasa, la présidente de l’association pour la défense des intérêts des patients, membre de cette plateforme, a exigé l’audit de premiers fonds mis à la disposition de la première équipe de coordination de la riposte, dirigée par le ministre de la Santé publique démissionnaire.

La présidente de l’association pour la défense des intérêts des patients, Élodie Muzigirwa, a demandé à la nouvelle coordination de la riposte de fédérer toutes les forces nationales et, aux partenaires extérieurs, de continuer à mettre à la disposition de la RDC de moyens pour l’efficacité de la riposte.

L’association pour la défense des intérêts des patients s’insurge d’abord contre la décision du ministre de la santé de démissionner.

« Il n’est pas quand même normal qu’en ce moment critique de l’histoire sanitaire de notre pays, une telle décision puisse être prise au motif qu’il a évoqué », a affirmé Élodie Muzigirwa.  

Mais au regard de la gravité et de l’ampleur de la situation sur terrain, elle a appelé le président à diligenter un audit général sur la lutte contre de cette épidémie.

« Sa gestion de la crise doit être auditée et il est de droit que la population soit informée quant au facteur qui a fait qu’à ce jour, l’épidémie ne soit pas maitrisée et que les vies humaines aient été mises en danger », a poursuivi Élodie Muzigirwa. 

L’association pour la défense des intérêts des patients demande au secrétariat mis en place de fédérer toutes les forces locales pour plus d’efficacité de la riposte mais aussi pour éviter certaines erreurs du passé, « d’éviter les frustrations, d’éviter de mettre à l’écart des personnes congolaises sur place ».

Tout en promettant la collaboration de la société civile sur la sensibilisation, Élodie Muzigirwa demande aux partenaires de continuer à mobiliser les ressources nécessaires pour endiguer cette épidémie.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner