Le Phare : « Dans une lettre au Premier ministre : Bahati revendique 4 ministères pour l’AFDC-A »

Revue de presse du lundi 5 août 2019

Les journaux parus lundi 5 août à Kinshasa commentent les consultations lancées par Ilunga Ilunkamba en vue de la formation de son gouvernement.

« Après avoir fait trembler le FCC et Alliés par son courage et sa témérité de lorgner vers la présidence du Sénat, en affrontant Alexis Thambwe Mwamba, soutenu à fond par Joseph Kabila, Modeste Bahati Lukwebo est revenu au combat en déposant les ambitions de son regroupement politique entre les mains du Premier ministre Ilunga », écrit Le Phare.

Fort du nombre impressionnant des parlementaires membres de son regroupement politique, l’AFDC-Alliés, tant au Sénat, aux Assemblées provinciales qu’à l’Assemblée nationale, tel que reconnu par le ministère de l’Intérieur et Sécurité, Modeste Bahati se croit armé pour obtenir au profit des membres de son regroupement politique, des postes au sein du prochain gouvernement de la République, poursuit le journal.

« Après un entretien de plus de deux heures, le président de l’Alliance des forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) qui, aujourd’hui, réclame vouloir faire partie de l’exécutif national, a assuré qu’il s’agissait tout simplement d’une visite de courtoisie pendant laquelle ils ont échangé des idées avec le Premier ministre, pour voir comment redresser l’économie du pays », précise Le Prospérité.

Selon Forum des AS, deux heures d’entretien c’est « amplement énorme. Que le Premier ministre ait consacré un tel temps de son agenda à Modeste Bahati, on peut dès lors comprendre l'enjeu au centre de leurs échanges. » Le journal ne croit pas aux déclarations de Bahati Lukwebo, selon lesquelles sa présence au bureau du Premier ministre s'inscrivait dans le cadre d'une visite de courtoisie. Il évoque pour preuve la déclaration de la Conférence des présidents des partis et personnalités politiques membres du regroupement AFDC-A, faite le lundi 29 juillet dernier. Dans cette déclaration, Modeste Bahati a été chargé de prendre des contacts aussi bien avec le Président de la République Félix Tshisekedi qu'avec tous les chefs de corps constitués. 

Lors de son meeting de dimanche 3 aout au Camp Luka à Kinshasa, l’opposant Martin Fayulu n’a pas abordé ces consultations en vue de la formation du gouvernement. Selon Actu30.info, Martin Fayulu a réaffirmé sa détermination à poursuivre son combat de la vérité des urnes. Le président de l’ECIDé se félicite de la diversité au sein de Lamuka, et appelle les Congolais à l’unité. Par ailleurs, poursuit le media en ligne, le candidat malheureux à l'élection présidentielle de 2018 a fustigé le système de l’ancien président Joseph Kabila, qui, pour lui, à laisser l’insécurité dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Martin Fayulu a par ailleurs dénoncé la corruption, selon ses termes, pendant et après les élections du 31 décembre 2018. Pour Martin Fayulu, la corruption a gagné toutes les institutions du pays, y compris même les églises, rapporte le portail.

« Ilunga Ilunkamba dans l’étau du FCC et CACH », titre Le Potentiel. Nommé depuis le 20 mai 2019, le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, attend toujours l’investiture de son gouvernement par l’Assemblée nationale. Avec l’accord de répartition de postes conclu le 29 juillet 2019 entre le FCC et le CACH, on est presque dans la dernière ligne droite pour la formation du gouvernement. Après de longues et houleuses tractations, la grande bataille se joue maintenant autour des personnalités appelées à occuper les postes ministériels. Un exercice auquel est exclu Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le sésame étant détenu par le tandem Kabila-Tshisekedi, estime le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner