Nord-Kivu : des hommes armés tuent trois civils à Eringeti

Les habitants d’Eringeti (Ituri) se sont rendus, lundi 5 août matin, au poste d’encadrement de cette localité pour protester contre la mort, la nuit dernière, des trois civils au cours d’une nouvelle attaque armée. La société civile du territoire de Beni, qui exige des enquêtes sur cette tuerie, estime que le forfait a été commis par des hommes armes dont l'identité demeure inconnue.

Le secrétaire de la société civile du territoire de Beni, Janvier Kasairyo, affirme qu’une vive tension a été observée tôt ce matin dans la localité d’Eringeti, située à plus ou moins 60 kilomètres au Nord-est de la ville de Beni :

« On a constaté que trois personnes ont été tuées, notamment deux hommes et une femme, lâchement abattus dans la nuit. Et ce matin, la population s'est réveillée en pleine colère ».

Selon lui, l’identité des auteurs de cet acte n’est pas encore connue. « Ces personnes ont été tuées par des personnes porteuses d’armes, mais sans savoir si elles sont de quel groupe. Il y a ceux qui pensent que ça peut être les Maï-Maï, d’autres des militaires incontrôlés et il y a une hypothèse par rapport à la présence des ADF. Mais, ce qui est vrai est que pour le cas d’hier le mode opératoire ne traduit pas que ce sont les ADF », a estimé l’officier congolais.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner