Sommet SADC : Félix Tshisekedi propose la création d’une coalition régionale pour éradiquer les groupes armés

« Je propose de créer à l’image de la coalition mondiale contre le terrorisme une coalition régionale pour éradiquer ce fléau de l’insécurité crée par les groupes armés », a sollicité le Président Félix-Antoine Tshisekedi ce samedi 17 juillet au 39ème Sommet de la SADC qui se tient à Dar Es Salaam.

« Je voudrais ici solliciter, en vertu de la Charte de notre Organisation, votre solidarité envers mon pays et son peuple, pour qu’à l’issue de cette session, nous puissions, à l’instar de la Brigade Spéciale qui opère sous le commandement de la MONUSCO et qui avait mis en déroute le Mouvement M23, prendre la ferme résolution de renforcer les Forces Armées de la République Démocratique du Congo, d’en finir définitivement avec tous ces mouvements qui sèment la mort et la désolation au sein de nos populations », a proposé le Président de la RDC.

Il a, dans son discours, pris l’engagement solennel de faire en sorte que la RDC recouvre rapidement dans sa partie Est, la paix et la stabilité pour lui permettre de contribuer efficacement au processus d’intégration sous-régionale.

« C’est pourquoi j’ai élaboré un vaste programme pour le rétablissement de l’autorité de l’Etat visant à mettre un terme à l’insécurité qui sévit encore dans sa partie Est, et favorisant la réconciliation de tous les fils et filles de mon pays. Ceci aura comme conséquence l’instauration d’un Etat de droit et l’amélioration du climat des affaires », a promis M. Tshisekedi.

Il a rappelé la partie Est de la RDC est en proie à une insécurité persistante causée par les groupes armés d’origine interne et externe.

« Le plus redoutable de ces mouvements armés est celui des ADF-MTN dont le modus operandi consiste à commettre des actes terroristes, conforme à leur appartenance à DAESH ; ce qui constitue une menace tant pour la République Démocratique du Congo que pour la Sous-région », a noté le Président Tshisekedi.

Le Dr Muyembe récompensé

Le chef de l’Etat a aussi évoqué la maladie à virus Ebola qui sévit dans les provinces du Nord-Kivu, de l’Ituri et récemment celle du Sud-Kivu.

« Compte tenu de la gravité de cette situation, j’avais mis en place au mois de mai dernier une Cellule technique qui travaille sous ma supervision, composée d’experts de renommée internationale, parmi lesquels le Docteur Muyembe, qui a identifié le virus d’Ebola et dont les travaux de recherche ont conduit à la découverte du MAB114, une molécule thérapeutique pour le traitement contre la maladie. Pour votre information, ses (Dr Muyembe) travaux seront récompensés le 30 août prochain par le gouvernement japonais », a rappelé Félix Tshisekedi.

Selon lui, cette stratégie de riposte nous a permis de mettre à l’abri la ville de Goma et de poursuivre l’éradication dans les autres parties qui seraient affectées tels les deux cas détectés avant-hier à Bukavu.

«En même temps, le Rwanda pays voisin, l’Organisation Mondiale de la Santé et la République Démocratique du Congo se sont accordés pour adopter des mesures communes préventives permettant de renforcer la riposte », a expliqué M. Tshisekedi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner