Le Potentiel titre : « Le gouvernement Ilunga Ilunkamba en chiffres »

Revue de presse du mardi 27 août 2019

La synthèse des journaux parus mardi 27 août matin à Kinshasa est consacrée essentiellement aux réactions après la sortie du gouvernement Ilunga Ilunkamba.

S’agissant de groupements provinciaux, indique Le Potentiel, "le Grand Kasaï est représenté par 25 % des membres du gouvernement Ilunga, le Grand Kivu : 22 %, le Grand Katanga : 15 %, le Grand Bandundu : 14 %, le Grand Équateur : 9 %, le Kongo Central : 9 %, l'ex-Province Orientale : 6 % *Représentation du Genre - Hommes : 83 % ; Femmes : 17 % *Expérience gouvernementale - Nouveaux : 76,9 % ; Anciens : 23,1 %", détaille le quotidien.

Washington se dit par ailleurs « prêt » à soutenir le gouvernement Ilunga Ilunkamba, rapporte le même journal, ajoutant que « l’ACAJ applaudit, la CENCO se réserve et la MONUSCO observe »

Oubliés dans le gouvernement Ilunkamba, signale Forum des As, « les ressortissants du Nord-Ubangi s’en remettent au pouvoir discrétionnaire du chef de l’Etat ». Ils exhortent le Président de la République, Garant de la Nation, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, d'user de son pouvoir discrétionnaire pour repêcher le Nord-Ubangi en lui accordant au moins un ministère.

« Kyungu wa Kumwanza de son côté appelle à l’unité et à l’engagement des membres du nouveau gouvernement », titre Actualite.cd « L'UNAFEC a fait un choix, nous avons levé l'option de soutenir le fils du pays, et aujourd'hui notre satisfaction sera celle de voir cette nouvelle équipe dans l'unité, et engagée pour gagner le combat qui est le bonheur du peuple congolais », a affirmé Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza à la presse à Lubumbashi.

Selon Politico.cd, Bahati Lukweko candidat malheureux à la présidence du bureau du Sénat a pris acte de la publication du gouvernement Ilunga Ilunkamba. « Ceux ou celles qui sont nommés sont des Congolais. Je les félicité et attends d’eux un bon travail pour l’intérêt du peuple congolais. L’AFDC-A demeurera une grande force politique de la RDC, car implantée dans tous les coins du pays », a-t-il écrit dans un tweet relayé par le média en ligne.

Après la publication de l’exécutif national, note l’éditorialiste du Forum des As, « il ne suffira pas pour le chef du gouvernement d'égrener un chapelet de bonnes volontés, être investi et prendre ses quartiers avenue Roi Baudouin. Car à la tête du pays, il y a un homme dont le parti incarne à ce point l'idéal du changement que l'obligation des résultats paraît faire partie de l'ADN de ce gouvernement. »

En tout cas, poursuit le tabloïd, la majorité silencieuse attend de voir le gouvernement « introduire substantiellement le paradigme " peuple ". Pas de manière désincarnée, mais de façon concrète en posant des actes de gouvernance qui améliorent l'ordinaire du Congolais. »

De son côté, l’éditorialiste de La Prospérité passe en revue les grandes réalisations de la coalition CACH – FCC, depuis l’investiture de l’ex-opposant Félix Tshisekedi comme président de la RDC. « Si l’Accord ainsi signé est respecté, les choses iront normalement. Mais, le tout dépendra de la volonté des parties, pourvu qu’on respecte le principe : ‘’pacta sund servanda’’. Ce qui, en politique, n’est pas du tout facile lorsqu’il s’agit d’un deal basé sur le partage du gâteau qui, au fil de jours, peut se dévaluer avant le début de la prochaine saison 2023. Quoi qu’il en soit, la gouvernance de la coalition FCC-CACH sera soumise à l’épreuve du gage de bonne foi », estime le quotidien.  

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner