Nord-Kivu : des parents doutent encore de la gratuité de l’enseignement de base

Plusieurs parents interrogés ce vendredi 30 août par Radio Okapi doutent encore de la gratuité de l’enseignement de base sur toute l’étendue du pays. A trois jours de la rentrée des classes, la décision sur la gratuité de l’enseignement primaire n’est pas encore d’application à Goma. Dans les écoles publiques, conventionnées ou non, les responsables affirment qu’ils n’ont reçu jusque-là ni notification ni une quelconque orientation de leurs supérieurs hiérarchiques.

Dans les établissements publics visités par les reporters de Radio Okapi, les parents passaient pour la confirmation des places, l'achat d’uniformes ou des cahiers de communication.

Tout en soutenant la décision de la gratuité de l’enseignement, des parents se montent encore réservés.

« A la rentrée, si l’on nous demandait de payer, je ne peux pas refuser tout comme je ne peux pas admettre ça. Mais tout notre souhait est que le gouvernement honore sa promesse », a indiqué un parent.

Le syndicat des enseignants estime que la gratuité doit être respectée avec ou sans la volonté des chefs d’établissements.

« D’ici fin septembre, l’Etat s’est engagé à majorer le salaire de l’enseignant. Pour les parents qui doutent encore de l’effectivité de la gratuité, le lundi tous les enfants seront à l’école et les parents ne doivent donner aucun franc », a affirmé Ponchellin Byamumonyi, président du syndicat des enseignants des écoles catholiques du Nord-Kivu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner