Forum des As : « Réconciliation nationale : les signaux d’Ilunga »

Revue de presse du jeudi 5 septembre 2019

Les journaux parus ce jeudi matin reviennent sur les échanges et préoccupations des députés nationaux après la présentation du programme du gouvernement par le Premier ministre Sylvestre Ilunga.

En s'engageant à rapatrier les corps de Mobutu et de Tshombe et en rendant hommage à tous ses prédécesseurs, le nouveau Premier ministre s'inscrit dans la logique de la concorde nationale prônée par le Président de la République, analyse Forum des As.

L'alternance avec la collaboration entre les "ennemis" d'hier, à savoir l'UDPS et le camp Kabila, dans une logique de coalition procède du souci de rapprochement entre les fils de ce pays, et de ce fait, de réconciliation nationale, fait remarquer le journal.

Au cours de la plénière consacrée à l’analyse du programme du gouvernement, le député national Henri-Thomas Lokondo a demandé au Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba de contrôler efficacement et rigoureusement les ministres de son gouvernement ainsi que les responsables des entreprises publiques, rapporte Actualite.cd.

Il appelle pour ce faire, le Premier ministre à faire preuve du courage politique pour les sanctionner le cas échéant, poursuit le site web.

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga reviendra vendredi 6 septembre à l’Assemblée nationale pour donner les réponses aux innombrables questions soulevées par les élus du peuple, indique La Prospérité.

Une fois le programme approuvé, explique le tabloïd, il sera donc officiellement investi avec l’ensemble de son équipe gouvernementale, et que le travail commence.

De son côté, Actu30.info rapporte qu’au cours d’une conférence de presse animée mercredi 4 septembre à Kinshasa, le député national Christophe Lutundula de l’opposition a affirmé que le débat sur le programme du gouvernement Ilunga Ilunkamba a été organisé en violation du règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Selon cet élu du peuple, l’article 167 de ce règlement qui prévoit un temps minimal de parole aux groupes parlementaires a été violé, ajoute le site web. 

Stabiliser le Sud-Kivu

Dans un autre registre, certains médias reviennent sur le séjour du secrétaire général adjoint chargé des opérations de maintien de paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, au Sud-Kivu. 

A Minembwe, Jean-Pierre Lacroix a réaffirmé l'implication de la MONUSCO dans la stabilisation de la situation sécuritaire dans les Haut plateaux, rapporte 7sur7.cd.

Dans un entretien avec les notables des territoires de Fizi et Itombwe, il a déclaré que les Nations-Unies fournissent des efforts pour venir à la rescousse des victimes des récents conflits dans la région, ajoute le portail.

« Cette visite qui vise à manifester que la MONUSCO reste très engagée pour aider la province du Sud-Kivu à surmonter les défis sécuritaires mais aussi l’aider à saisir les opportunités qui s’offrent aujourd’hui », note pour sa part Cas-info.ca qui reprend les propos de M. Lacroix après ses échanges avec le gouverneur de cette province.

Jean-Pierre la Croix arrive dans la province du Sud-Kivu après la visite de Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU, dans la province voisine du Nord-Kivu, rappelle le site web.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner