Le Phare : « Forte agitation dans les télécommunications, le serveur de la RDC logé au Rwanda : faux » !

Revue de presse du mardi 10 septembre 2019.

Don de Dieu Kabu, expert en data et numérique, a jeté un terrible pavé dans la mare, lors de l’atelier national sur le Plan national du numérique de la RDC, organisé du mardi 3 au jeudi 5 septembre 2019 à Kinshasa, en révélant que le serveur national des télécoms était logé à Kigali, au Rwanda. Cela sous entendait que le pays était « sous écoute » de cet Etat voisin, dont personne n’ignore le passé sulfureux avec le nôtre, ces deux dernières décennies, indique Le Phare.

Face à une situation qui trouble sérieusement les consciences, le quotidien a sollicité l’éclairage d’un ancien ministre des PT/NTIC, d’un expert et de certains cadres de la SCPT, qui ont préféré s’exprimer sous le sceau de l’anonymat. A en croire un ancien ministre des PT/NTIC, il serait techniquement impossible de loger le serveur de tout un Etat dans un autre.

Il a fait savoir, en termes simples, que chaque utilisateur (pays, particulier, entreprise, ONG, banque, ministère, média, etc) de nouvelles technologies de l’information et de la communication, dont l’internet, dispose de la latitude de loger son serveur dans le pays de son choix. Il peut opter pour l’Europe, les Etats-Unis d’Amérique, le Canada, l’Afrique du Sud, etc. A son avis, il est difficile de croire à l’affirmation de Kabu, éclaire le journal.

Dans un autre volet, l’Agence congolaise de presse (ACP), annonce que le Président Félix Tshisekedi est arrivé lundi 9 septembre soir à Brazzaville, pour participer au Forum économique « Investir en Afrique ». Il a été accueilli au beach de Brazzaville, par son homologue Denis Sassou Nguesso ainsi que par la colonie congolaise, mobilisée à la sortie du port.

L’agence officielle compare le forum économique de Brazzavielle à celui de Kinshasa « Makutano », et note que les assises de Brazzaville regroupent des dirigeants et hommes d’affaires africains.

Un autre sujet qui a captivé l’attention des médias congolaise est la cérémonie de remise et reprise dans les différents ministères.

Nommé ministre du Tourisme, Yves Bukulu promet d'améliorer « les conditions d'octroi des visas pour les touristes », écrit Actualité.cd

« Nous allons améliorer les conditions d'entrée, d'octroi des visas et la cartographie numérique du secteur du tourisme, la sécurisation du touriste, nous allons nous lancer à l'amélioration de la législation du tourisme pour essayer d'élargir notre assiette fiscale pouvant contribuer à l'économie du pays », a déclaré Yves Bunkulu, cité par le média en ligne, en marge de la cérémonie de remise et reprise avec Franck Mwe Di Malila, son prédécesseur.

7sur7.cd s’intéresse rapporte les propos du ministre délégué des Affaires coutumières, Eyrolles Michel Mvunzi, qui promet « de faciliter l'intégration des peuples autochtones. »

De son côté, le nouveau ministre de la Communication et Médias, Jolino Makelele, espère soigner l’image de la RDC, renseigne Actu30.info.

« J’ai eu la chance d’être nommé aux fonctions de ministre d’Etat, ministre de communication et Médias. C’est une tâche qui n’est pas facile dans la mesure où d’une part, le succès de mes prédécesseurs, mais surtout parce que le moment est grave. C’est le moment de faire passer au monde entier une certaine image de la RDC et d’autre part, le moment de faire comprendre aux Congolais qu’ils ont à concourir d’une manière ou d’une autre au développement de ce pays », a déclaré Makelele, cité par le portail.

Julien Paluku veut faire du ministère de l’Industrie un facteur de paix et de stabilité, poursuit Cas-info.ca.

« C’est le ministère de l’Industrie qui est la base du développement de ce pays et j’estime qu’il n’y a aucune politique qui puisse tenir debout, si elle n’est pas axée sur une industrialisation très forte », a-t-il déclaré avant de dévoiler son plan d’action.

Pour sa part, la ministre du Genre, Beatrice Lomeya promet de faire rayonner la famille et les droits humains, fait savoir Dépêche.cd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner