Nord-Kivu : encore des pêcheurs congolais arrêtés par la marine ougandaise sur le Lac Edouard

Vingt-et-un pêcheurs de Kyavinyonge et neuf de Nyakakoma dans le Nord-Kivu ont été arrêtés mardi 10 septembre à la frontière lacustre entre la RDC et l’Ouganda.  « Ces pêcheurs se trouvaient pourtant sur les eaux territoriales congolaises au moment de leur arrestation », rapporte un témoin, rescapé de la traque de la marine ougandaise.

Les pêcheurs arrêtés ont été conduits à Rwashama en Ouganda. La société civile de Nyakakoma se dit indignée de cette situation. Samuel Muluko, le président de cette structure, indique que les forces ougandaises utiliseraient ce moyen pour rançonner les pêcheurs.

« Ces arrestations, les ougandais en font un fonds de commerce. Juste pour libérer un pêcheur congolais, ils exigent une rançon de trois cents dollars. S’ils en arrêtent dix, c’est trois mille dollars qu’il faut débourser… », affirme Samuel Muluko. Il exhorte par ailleurs le gouvernement congolais à engager des discussions avec les autorités ougandaises pour pouvoir mettre fin aux dérapages.

Cent-et-deux pêcheurs congolais déjà condamnés en Ouganda y purgent encore leurs peines, affirme la coopérative des pêcheurs à Kyavinyonge.  Une centaine d’autres, arrêtés dans les mêmes conditions depuis le début de l’année 2019, et dont les dossiers n’ont pas été transférés au parquet ougandais de Katwe, seraient progressivement libérés moyennant le payement des montants allant de 200 et 300 dollars américains.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner