L’ONU et la RDC déterminées à éradiquer Ebola en Ituri

Le chef de division provinciale de la santé en Ituri a fait état mardi 17 septembre de 408 cas confirmés de la maladie à virus Ebola, dont 207 décès, déjà enregistrés depuis le mois d’aout 2018 dans cette province. Ces chiffres ont été livrés à Bunia au cours d’une réunion d’évaluation de cette épidémie, en présence du ministre de la Santé, Docteur Eteni Longondo, et le Coordonnateur des Nations unies pour la lutte contre Ebola, David Gressly. Le gouvernement central et les partenaires se disent déterminés à mettre fin à cette épidémie. 

Le dernier cas confirmé d’Ebola date du mardi 17 septembre. Il s’agit d’une femme, qui est morte à l’hôpital de Nyakunde à 45 Kilomètres au sud de Bunia dans le territoire d’Irumu.

Parmi les défis à relever, le chef de division provinciale de la Santé, Docteur Louis Tshulo, parle de la résistance observée au sein de la communauté. Il souligne, par contre, quelques avancées enregistrées dans la lutte contre cette épidémie dans certaines zones, notamment à Tchomia et à Ariwara.

Pour faire face à cette maladie, le ministre Eteni Longondo assure que son gouvernement a déjà débloqué les moyens financiers :

« Les partenaires mettent de grands moyens. Nous aussi, nous ne restons pas les mains croisées. Nous mettons aussi les moyens financiers. Nous allons arriver à éliminer cette maladie. »

Pour sa part, David Gressly promet de renforcer les systèmes de surveillance et des équipes de riposte pour répondre à la menace de cette épidémie. « On veut augmenter le nombre de personnel, on veut mettre de la logistique (pour) la riposte. Ce que nous voulons faire, c’est de mettre vraiment fin à cette épidémie », affirme-t-il. 

Des députés provinciaux du territoire de Mambasa, épicentre de l’épidémie en Ituri, souhaitent que des notables locaux et des parlementaires soient impliqués dans la sensibilisation en amont avant toute descente sur terrain des équipes de riposte pour vaincre la résistance populaire. Ils ont fait allusion aux derniers incidents de Luemba, où un centre de santé et les maisons des agents de la riposte ont été incendiés par certains habitants.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner