Ituri : dialogue entre le gouvernement provincial et le groupe armé CODECO à Djugu

Le gouvernement provincial de l’Ituri a entrepris le dialogue avec le groupe armé actif dans le territoire de Djugu, Coopérative du développement pour le Congo (CODECO). La commission de suivi pour la pacification mise en place par le gouverneur Jean Bamanisa Saidi a rencontré pour la dernière fois le chef de cette milice, Justin Ngudjolo Duduko samedi dernier dans la localité de Dyaro en secteur de Walendu Pisti. A l’occasion, ce dernier a adressé son cahier de charges à l’autorité provinciale pour la sortie de ses hommes de la brousse.

Dans la correspondance adressée au gouverneur de province de l’Ituri, le leader du groupe armé CODECO pose certains préalables avant de déposer les armes. Il s’agit notamment de :

  • l’amnistie
  • la reconnaissance de grades
  • l’intégration de ses hommes au sein des FARDC.

Le gouvernement provincial se réserve pour le moment de commenter sur ces exigences. Cependant, le chargé de communication du gouverneur de province, Luc Malembe, parle d’avancées significatives dans la recherche de la paix dans le territoire de Djugu. Selon lui, cette démarche du gouvernement provincial a pour but d’amener ce mouvement armé à déposer les armes.

« La paix n’a paix pas de prix. Je ne peux pas vous dire, à ce stade, que le gouvernement provincial est prêt à donner quoi que ce soit en échange à Ngudjolo pour qu’il mette fin à ses atrocités. Mais, déjà le fait qu’il y ait eu un contact, je crois que c’est une avancée », a affirmé Luc Malembe.

La société civile de Djugu salue ces « signes positifs pour la paix ». Toutefois, son président, Jules Tsuba, s’interroge sur le sort des milliers des victimes des atrocités de Djugu :

« Quelles sont les dispositions que le gouvernement provincial peut prendre pour la réparation de ces victimes-là ? Il y a beaucoup de dégâts matériels qu’on a commis. Si on considère le coût, est-ce que ça sera payé par ces assaillants ? En tout cas, moi je doute ! »

Pour le moment, l’armée se réserve encore à se prononcer sur ce processus. La commission chargée de rencontrer le groupe armé CODECO est composée du chef de secteur de Walendu Pitsi, d’un membre de l’association Lori qui regroupe la communauté Lendu, du représentant des jeunes et des femmes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner