Marlène Ndelela s’exprime sur la prise en charge des victimes du conflit armé à Kamako

Marlene Ndelela est coordonnatrice de l’ONG Cris du peuple opprimé (CPO). Elle s’exprime sur le projet de réinsertion socio-économique que sa structure a mené, pendant cinq mois, en faveur de plus de cent victimes du conflit armé, dans la cité de Kamako, au Kasaï.

Le projet concerne 45 femmes, 30 jeunes à risques (désœuvrés, chômeurs) et 25 jeunes ex-miliciens, explique-t-elle.

Marlène Ndelela ajoute que ces bénéficiaires ont reçu de différents kits pour leur auto-prise en charge, après la crise qu’a connue la région.

« Il y en a qui ont bénéficié de sacs de farine de froment, de bidons d’huile végétale notamment pour ceux qui ont choisi de se lancer dans la fabrication de pains et beignets pour matérialiser leurs plans d’affaires », ajoute Marlène Ndelela.

Elle répond aux questions de Blaise Ndongala :

/sites/default/files/2019-09/07._25web-0919-p-f-invite-kananga_marlene_ndelela_ong_cris_des_opprimes.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner