Ituri : le président de l’assemblée provinciale pour des négociations avec le groupe armé CODECO pour rétablir la paix à Djugu

 Le président de l’assemblée provinciale de l’Ituri, Siméon Banga demande à l’exécutif provincial d’initier des négociations directes avec le leader du groupe armé Coopérative pour le développement du Congo (CODECO), Justin Ngudjolo Duduko. Il l’a dit lundi 30 septembre dans son discours d’ouverture de la session ordinaire de septembre 2019.

Selon lui, cette proposition vise à mettre fin aux atrocités de Djugu qui ont déjà fait plusieurs victimes.

Le président de l’assemblée provinciale de l’Ituri a dressé un tableau sombre de la situation sécuritaire en Ituri et particulièrement dans le territoire de Djugu caractérisée par des tueries, de pillages et de déplacements de populations. 

Siméon Banga souligne quelques avancées significatives dans la recherche de la paix dans cette entité. Il évoque la libération la semaine dernière de sept otages dont cinq enfants et deux femmes par le groupe armé CODECO.

Cela prouve, selon lui, la volonté de ces assaillants d’adhérer au processus de paix. Siméon Banga demande à l’exécutif provincial d’en profiter pour dialoguer avec les assaillants en vue d’obtenir leur reddition.

Le chargé de communication du gouverneur, Luc Malembe, affirme que le gouvernement provincial est « prêt à collaborer avec toute personne qui veut le retour de la paix dans le territoire de Djugu ». Il n’exclut pas l’implication de la justice dans la recherche de la paix.

Plusieurs observateurs soutiennent l’option de négociations pacifiques. Mais d’autres insistent sur l’opération militaire pour neutraliser les assaillants dans la zone.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner