Nord-Kivu : la MONUSCO évalue la situation sécuritaire à Rwangoma

La MONUSCO a organisé samedi 12 octobre une mission d'évaluation de la situation sécuritaire à Rwangoma, quartier de la commune de Beu dans la ville de Beni, souvent cibles des attaques des ADF. 

Cette mission conduite par le chef de bureau de la MONUSCO Beni était constituée de certaines sections de la Mission onusienne. Sur place à Rwangoma, Richard Kakule, le chef de ce quartier a confirmé que la population commence à regagner le milieu trois ans après l’avoir abandonné suite au massacre d'au moins 50 civils et de plusieurs attaques menées par les ADF dans cette partie de la ville de Beni.

« Les gens commencent à rentrer, à 60 %, au quartier Rwangoma. Les habitants de Beu, lors du massacre du 13 août 2016, avaient perdu leurs maisons qui étaient incendiées. Il faut que l’Etat songe à reconstruire des maisons pour que ceux qui veulent rentrer trouvent de bonnes conditions », plaide Richard Kakule.

Différentes couches de la population de Rwangoma que la délégation a rencontrées, ont plaidé pour beaucoup plus d’efforts de la MONUSCO dans la protection des civils. Une requête reçue par Omar Aboud, chef de Bureau de la MONUSCO Beni :

 « On va travailler avec nos partenaires congolais mais aussi avec la population pour assurer l’amélioration de la situation sécuritaire à Rwangoma », a-t-il promis.

Une mission similaire est prévue la semaine prochaine dans la localité de Supa Kalau, confrontée aussi aux problèmes sécuritaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner