Tanganyika : les Maï-Maï Hapa na Pale et Yakutumba conditionnent leur reddition

Les chefs miliciens Maï-Maï Hapa na pale de Mundus et ceux de Yakutumba ont posé une série des conditions pour obtenir leur reddition, lors d’une mission de facilitation organisée lundi 28 octobre par la MONUSCO entre ces leaders et les autorités provinciales du Tanganyika à Mulolwa.

Parmi les conditions posées, ces leaders citent :

  • la libération au nom de la paix d’un certain nombre des membres de la commuté Twa, faits prisonniers  à la suite des exactions dont ils s’étaient rendus coupables dans la région
  • le recul des positions FARDC sur les deux axes de Kalemie-Nyemba et Kalemie-Bendera
  • le retour des chefs traditionnels dans leurs villages d’origine
  • la reconnaissance officielle de leurs deux partis politiques, le CNPSC (Coalition nationale pour le peuple pour la souveraineté  du Congo) et le PCC (Parti pour le changement du Congo). 

« Nous voulons que la paix et la justice s’installent, que l’Etat nous traite comme étant des êtres humains, capables d’occuper aussi des fonctions dans tous les services en RDC », ajoute le leader Twa, Masia.

De son côté, le ministre provincial de l’intérieur estime que c’est un premier pas franchi en obtenant ces préalables posés par les leaders de groupes armés dans la région.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner