Mbandaka : les avocats observent une journée sans audience


Les avocats ont observé mercredi 30 octobre une journée sans audience au tribunal de grande instance de Mbandaka (Equateur). Les hommes en toge ont décidé de quitter la salle d’audience en signe de protestation contre les magistrats du ministère public, qui « brillent par le retard lors des audiences. »

Le bâtonnier Richard Mwamba explique que l’arrivée tardive du ministère public dans la salle a toujours préjudicié leurs activités et leurs clients : 

« Nous voudrions simplement rappeler aux magistrats que la loi veut que les audiences débutent à 9 heures. Dès qu’il est 9 heures, tout le monde est là le magistrat de siège, les magistrats du parquet, les avocats et on commence les audiences. D’ailleurs, si nous avocats arrivons en retard à l’audience, nous trouvons déjà que l’affaire est prise en délibérée et le client est sanctionné, condamné par défaut ! C’est ça le problème. D’où eux aussi doivent venir à temps ! ».

De son côté, le procureur de la République par intérim, Alfred Kandi, parle d’un malentendu : 

« Les magistrats se sont rendu compte qu’ils devaient être à l’audience toute la journée. Ils se sont battus déjà pour aller à la banque se faire payer. Puisque cela a coïncidé avec le jour de la paie. C’est ce qui a été vraiment mal compris. Mais déjà vers 10 heures les magistrats étaient dans la salle. Je dirais même un petit décalage par rapport à l’heure. Les magistrats sont là. »

Il promet de veiller à ce que cela ne revienne plus. « Cette incompréhension, je pense il n’y en aura plus ! », affirme-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner