RDC: la défense de Dolly Makambo demande à la Haute Cour militaire à ne pas statuer en flagrance

Le ministre provincial de l’intérieur et de la sécurité de Kinshasa, Dolly Makambo, a été entendu à nouveau samedi 2 novembre par les juges de la Haute Cour militaire dans l’affaire du meurtre de l’AG du l’hôpital Vijana.

Ce samedi 2 novembre, la défense de l’accusé a soulevé l’exception d’inconstitutionnalité quant à la procédure de flagrance et demandé à la Haute Cour de surseoir à la procédure.

L’un des avocats du ministre Théodore Ngoy pense que l’accusé a des droits qui demandent que toute la procédure soit respectée.

Vous pouvez l’écoutez ici :

 /sites/default/files/2019-11/01._021119-p-f-kinavocattheodorengoy-web.mp3

Pour la partie civile, cette exception ne pouvait être soulevée au deuxième jour du procès alors que déjà au premier jour, la cour avait interrogé l’accusé quant au fond de l’affaire. Me Etienne Lombela, avocat de la partie civile :

/sites/default/files/2019-11/02._021119-p-f-kinshasaavocatpartiecivile-00_web.mp3

La Haute Cour a pris l’exception en délibéré.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner