David Gressly à Butembo : « L’épidémie va disparaitre, la Radio Okapi va rester »

David Gressly, coordonnateur des Nations unies pour la réponse d’urgence à l’épidémie d’Ebola basé à Butembo, a affirmé lundi 4 novembre que la Radio Okapi/Butembo va continuer à émettre, même après la fin de l’épidémie d’Ebola. Pour lui, cette antenne de Radio Okapi est un acquis pour la population de Butembo et de la région environnante.

Il l’a dit lors de l’inauguration de la station locale de Radio Okapi Butembo, au Nord-Kivu.

« Je peux garantir deux choses : l’épidémie va disparaitre, la Radio Okapi va rester. C’était notre intention depuis le début, d’avoir un studio qui va rester en contact, en communication avec la population de Butembo et de ses environs. Pour moi, l’inauguration de cette radio est le symbole de notre engagement de continuer, de rester engagés avec la population de Butembo », a indiqué David Gressly.

Pour lui, Radio Okapi Butembo permettra de communiquer et d‘échanger directement avec la population locale en langues locales.

« Pour moi, j’avais envie d’avoir une radio ici à Butembo, même avant l’épidémie d’Ebola. Mais avec l’épidémie qui a commencé ici depuis quelques mois, c’est devenu plus important pour discuter des questions liées à l’épidémie, à l’insécurité, de développement, des questions politiques, … Pour moi, ce sont des questions importantes à discuter localement. Je suis content parce qu’on peut utiliser Radio Okapi ici pour parler dans les langues locales. Avec ça, on peut atteindre beaucoup d’auditeurs », a noté David Gressly.

Il s’entretient avec Sadiki Abubakar.

/sites/default/files/2019-11/07._051119-_butembo_invite_david_gressly_sur_radio_okapi_butembo.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner