Le ministre des Droits humains condamne l’incendie des effigies de Joseph Kabila et Félix Tshisekedi

Le ministre des Droits humains, André Lite, a dénoncé dimanche 10 novembre à Kinshasa les « actes d’intolérances politiques » observés dans certains coins du pays. Il s’agit notamment du sabotage et de l’incendie des effigies à Kinshasa de Joseph Kabila et à Kolwezi du président de la République Felix Tshisekedi.

Dans une déclaration faite à la presse dimanche, André Lite estime que tous ces actes constituent un frein au processus démocratique en cours en RDC. Il appelle à la cessation immédiate de ces pratiques.

Comment analyser cette situation ?

Que faire pour promouvoir la tolérance politique en RDC ?

Invités :

-Me Jacquemin Shabani, Président de la Commission électorale permanente de l’UDPS. Il est aussi membre du Directoire de ce parti politique.

-François Nzekuye, Député national et Porte-parole du PPRD, parti membre du Front commun pour le Congo (FCC).

-Professeur Jeef Mudimbi, Professeur à la faculté des sciences sociales, département des sciences politiques et administratives de l'Université de Lubumbashi.

 

/sites/default/files/2019-11/11112019-a-f-dialogue_entre_congolais-00_site.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner