Likasi : des bandits armés tuent deux personnes en l’espace de trois jours


Des bandits armés ont tué deux personnes en l’espace de trois jours à Likasi dans la province du Haut-Katanga. Selon la société civile qui livre ce bilan, le premier cas est survenu dans la nuit de samedi 23 à dimanche 24 novembre dans la commune de Panda.

Les bandits armés dont certains étaient en uniforme et d’autres en tenue civile et cagoulés se sont introduits dans une parcelle où ils ont opéré sans être inquiétés.

« Ils ont fendu le mur de la maison avant d’entrer et d’exiger de l’argent. N’ayant rien trouvé, ils ont ouvert le feu tuant sur le coup le chef de famille, la quarantaine révolue. Ils n’ont emporté qu’un téléphone », renseigne la société civile locale.

Un jour après, ces malfrats se sont fait signaler dans la commune de Likasi plus précisément au quartier Kamatanda. Ils sont entrés par effraction dans la parcelle d’un dignitaire avant défoncer la porte.

Ils ont emporté une somme de 1900 dollars et quelques biens. Juste après, ils sont partis voler non loin de là utilisant le même mode opératoire. Face à la résistance des occupants, ils ont abattu le responsable de la maison. De tous les biens de la maison, ils n’auraient pris qu’un téléphone portable.

Par ailleurs, la police nationale Congolaise (PNC)- ville de Likasi a réceptionné douze motos pour faciliter la mobilité de la police et combattre ainsi la criminalité qui semble reprendre du poil de la bête après l’accalmie de quelques mois.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner