Le Phare : « Après Bangui, le Chef de l’Etat attendu aujourd’hui à Zongo »

Revue de presse du lundi 2 décembre 2019

Les médias kinois de ce lundi reviennent ce matin sur la visite du Président Tshisekedi en République centrafricaine.

Le chef de l’Etat Félix Antoine séjourne depuis dimanche 1er décembre 2019 à Bangui, capitale de la République Centrafricaine où, après avoir été accueilli par son homologue centrafricain, Faustin Archange Touadera, il a assisté, peu après, aux côtés de ce dernier, au défilé militaire et civil organisé à l’occasion du 61e anniversaire de l’indépendance de ce pays, indique Le Phare.  

Félix Antoine Tshisekedi a salué les efforts du régime Touadera pour rendre la RCA fréquentable et engager le processus de sa reconstruction, ajoute le journal.

Tshisekedi devrait, sauf imprévu, traverser la rivière Oubangi, à partir de Bangui pour la ville congolaise de Zongo. Il devrait se rendre compte de la situation des victimes des inondations provoquées par la montée des eaux du cours d’eau précité, conclut le quotidien.

Plus qu’une simple visite d’amitié, fait remarquer l’Agence congolaise de presse, la présence du Chef de l’État de la RDC revêt plusieurs enjeux.

Elle devrait permettre d’évoquer des préoccupations communes sur le plan sécuritaire entre les deux pays qui partagent 1600 km de frontière naturelle. La RDC et la RCA sont obligées de se sécuriser mutuellement étant donné que 80 % de l’espace frontalier centrafricain est contrôlé par de forces rebelles ex Seleka d’aubedience musulmane, note l’ACP.

Le chef de l'Etat congolais a été élevé à la dignité de "Grand-Croix" dans l'Ordre national de reconnaissance centrafricaine, par son homologue Faustin-Archange Touadera, note 7sur7.cd.

 Le président Centrafricain a justifié cet honneur par la solidarité du peuple Congolais envers son pays pendant les moments difficiles, ajoute le site web.

Sanctions contre les auteurs des attaques contre les humanitaires et la MONUSCO

 

Dans un autre registre, les médias kinois reviennent aussi sur la visite en RDC du Secrétaire général adjoint chargé des Operations de maintien de la Paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix.

M. Lacroix condamne les attaques menées contre des bases de la MONUSCO dans la ville de Beni lors des manifestations populaires visant à réclamer la sécurité dans cette région et le départ de la Mission Onusienne en RDC accusée de passivité et d'inaction, rapporte 7sur7.cd.

Jean-Pierre Lacroix, estime que les bases de la MONUSCO visées par les manifestants, étaient des attaques bien coordonnées et financées, par des gens dont il n'a pas cité le nom, ajoute le site web.

Jean-Pierre Lacroix, demande qu’il n’y ait pas d’impunités pour les coupables d’attaques qui se sont multipliées, ces derniers jours, contre les installations de missions humanitaires et celles de la MONUSCO dans le territoire de Beni, ajoute Le Potentiel.

Pour Le Phare, la lecture des dernières tueries dans la ville comme le territoire de Beni, au Nord-Kivu, laisse clairement éclater une vérité désormais difficile à cacher : la présence des traitres à la cause de la paix au sein de la chaîne de commandement et des troupes des FARDC, de la classe politique, de la société civile et des autochtones.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner