RDC : l’ONU lance un pont aérien pour sauver les malades d’Ebola à Biakato

La coordination des Nations unies pour la riposte à la maladie à virus Ebola en RDC, en collaboration avec la MONUSCO, a lancé depuis mercredi 4 décembre, le premier pont aérien sur Biakato dans le territoire de Mambasa (Ituri), où sévit cette épidémie. Son responsable, David Gressly, précise que cette opération consiste à déployer momentanément des équipes, par hélicoptère, en vue de mener des activités de riposte sur le terrain pour contenir cette maladie.

« C’est très important maintenant de contenir le virus, pour que ça n’échappe pas (de Biakato) pour faire des contaminations ailleurs », a affirmé David Gressly.

La décision d’instaurer ce pont aérien a été prise à la suite d’attaques récurrentes des miliciens, qui ont contraint tous les agents chargés de la riposte à quitter la région. M. Gressly annonce également le déploiement des casques bleus et des FARDC pour sécuriser cette zone.

Vous pouvez suivre d'autres détails dans cet entretien avec Jean-Claude Loky Dile:

/sites/default/files/2019-12/041219-p-f-buniainvite_david_gressly.mp3

Les installations de l’ONG Médecins sans frontières (MSF), de l’Organisation mondiale de santé (OMS) et du centre de traitement d’Ebola de Biakato ont été attaqués dans la nuit de lundi à mardi 3 décembre. Il n’y a pas eu de mort, mais plusieurs dégâts matériels. Selon des sources locales, les auteurs de ces attaques ne sont pas encore identifiés.

Toutes les activités de riposte à Ebola avaient été suspendues dans cette localité, après l’attaque du centre de traitement local pendant la nuit du 28 au 29 novembre dernier par des présumés Maï-Maï. Cette attaque avait fait trois décès et plusieurs blessés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner