Nord-Kivu : le gouverneur demande aux jeunes de prendre conscience et d’éviter l’intox au sujet de la question des ADF

La problématique des massacres des populations du territoire et ville de Beni par les ADF a été au centre des échanges mardi 3 décembre à Goma entre le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita et les jeunes de la province du Nord-Kivu.

Le gouverneur Kasivita a d’abord démontré devant les jeunes étudiants que le phénomène ADF était un danger collectif, appelant les jeunes à la prudence et à prendre la question avec intelligence et non avec passion.

Il a par la suite attiré l’attention des jeunes d'éviter des manipulations qui sont à la base du soulèvement qu’on constate aujourd’hui avant de leur demander de « prendre conscience et d’éviter l’intox sur cette question. »

Carly Nzanzu Kasivita a par ailleurs fustigé la complicité entre la population locale et l’ennemi et démontré comment certains habitants contribuent à consolider ce phénomène ADF.

C’est pourquoi, affirme-t-il, la population a un rôle à jouer en fournissant les renseignements nécessaires aux services de sécurité.

Au sujet de la MONUSCO, Carly Nzanzu Kasivita a réaffirmé, devant les étudiants, le soutien de la MONUSCO aux FARDC à travers la brigade d’intervention dans le domaine logistique et du renseignement. Il leur a demandé de privilégier l’usage des plaidoyers auprès du conseil de sécurité des Nations Unies au lieu de s’en prendre aux installations de la MONUSCO pour exprimer des frustrations.

Ce dialogue entre l’autorité et les étudiants, dont l’objectif est d’apaiser la tension, intervient après une série des manifestations enregistrées dans la ville de Goma pour exiger les autorités à mettre fin aux tueries de Beni.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner