Le potentiel : « Beni : Au moins 39 civils froidement abattus par l’ADF entre samedi et lundi »

Revue de presse du mardi 17 décembre 2019.

Les récents massacres de Beni reviennent dans les colonnes de quelques journaux kinois et la presse en ligne. La presse s’intéresse aussi à la gratuite de l’enseignement et à la coopération entre le FMI et la RDC.

Le potentiel signale que la région de Beni continue de compter ses morts, victimes d’actes barbares des djihadistes ADF, malgré les efforts mis en œuvre pour restaurer la paix dans la zone. Dans le seul intervalle du samedi 14 au lundi 15 décembre, au moins 39 personnes ont froidement été assommées à la machette ou au fusil.

En un espace d’un mois et demi seulement, la barre a dépassé les 200 morts, calcule le journal.

« Ni les opérations militaires enclenchées à la suite des tueries en grande échelle, ni les promesses insistantes du Chef de l’État congolais n’ont pu être rassurantes, tant les assassinats ciblés se sont intensifiés dans cette partie. Chaque jour qui passe, on se réveille sur la mélodie de nombre des civils tués de sorte que mourir est devenu cantique à Beni », déplore ce quotidien Kinois.

Pour sa part, Le Phare dénonce ces nouvelles attaques des rebelles des ADF.

« A cause de ces nouvelles attaques perpétrées par des rebelles étrangers de l’ADF, les pleurs se font de nouveau entendre dans toute la région de Beni. La population de nouveau traumatisée, garde toujours le deuil et ne parvient pas à sécher ses larmes. »

Ce journal pense que l’une des pistes pour ramener la paix est « d’organiser la traque de complices internes dont on dit souvent qu’ils sont les relais entre les tireurs de ficelles et les rebelles étrangers. Non seulement ils assurent la transmission des instructions de commanditaires tapis à Kinshasa, mais accueillent souvent les émissaires de ces éléments ADF pour leur communiquer les orientations sur les futures opérations à mener dans de villages ciblés » affirme Le Phare.

Gratuité de l’éducation

Ça fait déjà plus de trois mois que la mesure de gratuité a été déclenchée dans les écoles publiques

A ce sujet, Cas-info.ca revient sur le bilan dressé par la CENCO concernant la mesure

Selon secrétaire général de la CENCO, Abbé Donatien N’shole, « 22 698 des enseignants ne sont pas payés, 44 138 sont des nouvelles unités non enregistrés et non payés »

Evoquant la question ayant trait aux écoles, la CENCO a fait savoir que 1. 898 écoles ne sont ni mécanisées ni budgétisées, 1. 330 autres sont non agréés mais opérationnelles et 243 sont agréées mais non opérationnelles.

En dehors de ce bilan, « les princes de l’église ont salué le fait que 1. 666 649 enseignants des écoles catholiques sont payés et 11 465 écoles catholiques sont mécanisées et budgétisées », indique Cas-info.ca.

De son côté, 7sur7.cd note que « La gratuité de l'enseignement est la réforme phare du président de la République. »

Ce media en ligne rappelle que « plusieurs voix s'élèvent pour dire qu'elle devrait être mise en œuvre progressivement. Mais le chef de l'État a opté pour sa mise en œuvre tout de suite. »

Coopération FMI-RDC

La question intéresse le journal Le phare.

Dans sa livraison de ce mardi, le quotidien affirme que Le Fonds Monétaire International (FMI) vient de donner son quitus à la facilité de crédit rapide » en faveur de la République Démocratique du Congo. Comme première retombée de cette mesure, Kinshasa va bénéficier d’un crédit de 367,370 millions de dollars américains, à décaisser sans délai.

D’après le Journal, « le geste de cette institution de Bretton Woods est à considérer comme une des preuves de l’inexistence du moindre nuage dans le ciel de ses relations avec la République Démocratique du Congo. Il s’agit d’un cinglant démenti aux rumeurs propagées par nombre d’acteurs politiques anti-pouvoir, selon lesquelles le FMI serait très mécontent de la gestion du budget 2019, mais surtout du caractère irréaliste du budget 2020, dont le projet initial, fixé à 10 milliards de dollars américains, a été corrigé au niveau du Sénat et porté à 10 milliards 778.823 dollars américains. »

Des évaluations périodiques sont prévues au titre d’actions préalables et prioritaires du 05 décembre 2019 au début mai 2020, complète Actualité.cd.

A l’issue de la réunion de son Conseil d’Administration prévue au mois de juillet 2020, le FMI statuera sur la mise en œuvre globale du programme de référence, et la possibilité de la conclusion du programme formel triennal avec l’octroi des facilités élargies de crédit, indique le média en ligne.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner