Goma : l’insécurité grandit à l’approche des fêtes de fin d’année

Depuis trois semaines, la ville de Goma connait une insécurité grandissante, ont indiqué mardi 17 décembre des sources locales, précisant qu’un groupe des bandits opère dans les deux quartiers de la ville. Ces éléments non autrement identifiés commettent des actes de braquage en plein jour et des meurtres.

Plusieurs victimes affirment que le week-end dernier, ces bandits ont lâchement abattu deux hommes, l’un en pleine journée et l’autre tard dans la soirée. Lundi dernier, un corps inerte et visiblement décapité d’un homme a été ramassé dans le quartier Murara en commune de Karisimbi.

Quelques jours avant les crimes crapuleux du week-end, des cas de vols armés et bien organisés ont été signalés dans les quartiers Majengo, à Murara et à Kyeshero.

Ces vols seraient commis par un groupe de vingt à quarante voleurs. Ils utilisent des véhicules pour amasser tous les biens volés avant de se retirer. 

Selon les mêmes sources, plusieurs facteurs sont à la base de cette montée de l’insécurité à Goma, notamment l’effectif réduit des éléments de la police et ceux de la police militaire, face à une démographie galopante observée dans la ville de Goma. Il y a également la vétusté et le manque du charroi automobile pour les forces de sécurité, ce qui réduit leur efficacité sur le terrain.

La ville de Goma avoisine deux millions d’habitants. Elle possède moins de cinq voitures 4x4 pour la police, et deux autres pour la police militaire

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner