Nord-Kivu : environ 100 policiers toujours pas payés depuis la bancarisation lancée en 2012

Une centaine de policiers sont toujours omis des listes de paie de la Police nationale congolaise au Nord-Kivu, depuis 2012, date du lancement du processus de bancarisation, la paie des fonctionnaires par la banque. Selon un groupe de policiers qui s’est confié lundi 16 décembre à Radio Okapi, ils ne perçoivent plus leur salaire, malgré tous les efforts entrepris auprès de leur hiérarchie en province.

Ces policiers prétendent que certains d’entre eux n’ont jamais retrouvé leurs noms sur les listes de paie des banques et d’autres apparaissent par moment.

Ils interpellent les autorités de Kinshasa sur leurs situations sociales « déplorables ». D’après eux, ils sont parfois obligés de fois de rançonner la population pour survivre.

« Depuis la bancarisation, nous ne sommes pas payés. Nous sommes venus à la Radio okapi pour que les autorités nous suivent et qu’ils sachent que nous sommes oubliés. Nous portons des armes en patrouille, alors que nous ne laissons rien à la maison », a déploré un des policiers concernés par cette situation.

Selon toujours le policier, certains de ses collègues ont été retirés des listes de paie, après qu’ils ont connu le problème de doublon. Ils se sont retrouvés en même temps sur la liste des FARDC et sur celle de la police.

De son côté, le porte-parole de la Police nationale, le colonel Pierrot Mwanamputu reconnait pour sa part que cette situation préoccupe la hiérarchie de la police qui travaille pour que ces policiers soient payés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner