Insécurité à Goma : 64 suspects aux arrêts

Le commissariat provincial de la Police nationale congolaise (PNC) au Nord-Kivua, colonel Van Kasongo, a présenté vendredi 20 décembre à Goma (Nord-Kivu), soixante-quatre présumés bandits aux autorités provinciales. Selon lui, ces présumés criminels ont été interceptés pendant la semaine dans différents quartiers de la ville. Ils seraient parmi ceux qui insécurisent la ville de Goma.

Parmi les personnes présentées à la vice-gouverneure Marie Lumoo Kahombo, figurent 51 hommes et 13 femmes dont certaines sont allaitantes. Ces personnes sont regroupées en six catégories, selon la nature d’infractions portées à leur charge. I s’agit notamment d’association de malfaiteurs, détention illégale d’armes de guerre, vol qualifié, incendie criminel et meurtre.

Le ministre provincial de l’intérieur, Jean Bosco Shebishimbo, a félicité la police pour cette action. Il appelle donc la population à collaborer avec sa police, afin de mettre fin à cette insécurité grandissante à Goma. 

Pour la société civile, ces personnes arrêtées jouissent encore de la présomption d’innocence. Il revient donc à la justice de faire correctement son travail, afin d’établir ou non la culpabilité de tout un chacun. 

Ces deux derniers mois, la ville de Goma fait face à multiple cas d’insécurité dans plusieurs quartiers, notamment Majengo, Katoyi, Mabanga Nord et Kasika. Dans ces quartiers, des bandits armés opèrent en groupes de 30 à 40 personnes et cambriolent plusieurs ménages.

Cette résurgence de l’insécurité a provoqué plusieurs manifestations de colère de la population, causant ainsi la paralysie des activités dans certains quartiers. Sept sous-commissariats de police ont été incendiés.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner