Sud-Kivu : la SNEL prive l’électricité à tous ses clients « insolvables », dont Modeste Bahati

La Société nationale d’électricité (SNEL) a entamé, jeudi 19 décembre, la campagne de déconnexion de tous ses clients « insolvables ». Il s’agit notamment de grands consommateurs du courant de la SNEL qui ne payent pas leurs factures depuis plusieurs années.

Les premières victimes de la coupure de l’électricité au Sud-Kivu sont les établissements du sénateur Modeste Bahati Lukwebo. La cimenterie de Katana dans son propre village, ainsi que le complexe hôtelier New Riviera encore en construction au bord du Lac Kivu à Bukavu ont été privés de courant. C’est une délégation de la SNEL venue de Kinshasa qui a exécuté cette action.

Le directeur de la SNEL au Sud-Kivu indique que la cimenterie de Katana doit plus de 353 729 824,62 FC (208 000 USD). L’entreprise qui commercialise l’Energie électrique au Sud-Kivu ajoute que cette campagne concerne près de trente établissements jugés insolvables depuis des années.

Même le site du RENATELSAT serait aussi visé pour être coupé de toute fourniture en électrique par la SNEL.

De son côté, le communicateur du Groupe Taverne du sénateur Bahati Lukwebo parle d’un acharnement politique de cette affaire.

D’après lui, la cimenterie de Katana et l'hôtel New Riviera bénéficient de l’exonération de toute taxe et impôts.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner