Kinshasa : le quartier Ndanu toujours sous les eaux de dernières pluies

La situation reste précaire pour les habitants de Ndanu au quartier Kingabwa dans la commune de Limete. Ils sont contraints à une construction des maisons sur pilotis dans l’eau (maisons surélevées à l’aide des piquets ou bétons pour éviter les inondations).

A ce jour, les constructions basses sont presque toutes envahies par les eaux depuis bientôt deux mois.

Il y a quelques jours le président Félix Tshisekedi a visité le quartier et a promis de l’aide.

Samedi 28 décembre, le convoi des véhicules de l’office des voies et drainage (OVD) dans Ndanu a ravivé cet espoir.

« Dans le temps, les eaux nous envahissaient mais ce n’était que pour deux ou trois jours puis elles disparaissaient, mais cette fois-ci ça fait deux mois que nous sommes inondés avec les eaux de Ndjili. Quand les digues cèdent, les eaux ne savent où aller faute de canalisations. Nous dormons dans des eaux et nous nous réveillons aussi sous eaux », a déploré un habitant

Devant cette réalité, circuler dans Ndanu à certains endroits, la pirogue reste le passage obligé

« Actuellement pour puiser de l’eau potable, il faut prendre des pirogues, pour faire des courses on est obligé désormais de prendre toujours la pirogue ; on dirait que nous sommes maintenant sur une île. Avec toutes les nouvelles constructions, les eaux ne savent plus retourner dans la rivière » déclare un autre habitant. 

Les eaux qui ont envahi Ndanu amènent presque tous les résidents à réfléchir sur les causes de leur malheur.

« Vous voyez la vanne là, elle part de la 16ème rue, elle ramène les eaux pour les déverser dans la rivière Ndjili mais actuellement le lit de Ndjili est plein d’eau. Il n’y a plus moyen que les eaux se déversent dans Ndjili. Même si on répare la digue sans réparation de la vanne nous serons toujours inondés et enclavé », explique un autre habitant.

Compte tenu de la gravité de la situation, les habitants attendent la concrétisation de la promesse du chef de l’Etat lors de son passage à Ndanu, celle de dépêcher les services spécialisés.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner