Beni : le CEPADHO appelle la classe politique « à servir jusqu’au sacrifice suprême »

Il faudrait que la classe politique congolaise tire la leçon de servir et de servir jusqu’au sacrifice suprême, que de tirer profit du pays, a affirmé samedi 4 janvier à Beni (Nord-Kivu), le coordonnateur du centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO), Me Omar Kavota. A l’occasion de la commémoration des martyrs de l’indépendance, il estime qu’il n’est pas bon « d’exploiter les plus démunis. »

La République démocratique du Congo (RDC) a commémoré, le 4 janvier, le 61e anniversaire des martyrs de l’indépendance. A Beni, aucune activité publique n’a été organisée. Mais le CEPADHO a profité de cette date pour demander à la classe politique congolaise de pérenniser les acquis de cette journée à travers l’amour de la patrie.

Me Omar Kavota regrette qu’au lieu d’être au service de la population, les politiciens congolais « n’ont pas l’amour de la patrie (…). »

« Ce n’est pas en exploitant le pays, en exploitant les plus démunis, les plus pauvres pour être heureux qu’on peut aider ce pays. Je pense que c’est la leçon la plus grande qu’on puisse tirer de tous ceux qui ont donné leurs vies pour que ce pays accède à son indépendance », a-t-il dit.

Me Omar Kavota estime que le pays irait mieux si nous lui offrons ce que nous avons de mieux en nous.

« C’est à travers ce que nous offrons au pays que nous pouvons le libérer. Ce n’est pas à travers ce que nous gagnons, ce que nous tirons au quotidien au pays sans lui offrir quoi que ce soit que nous pouvons espérer que le pays aille de l’avant », a conseillé le coordonnateur du CEPADHO.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner