Bas-Uélé : 61 agents du SAEMAPE accusent 38 mois d’arriérés de salaire

Soixante et un agents du Service d’assistance et d’encadrement de l’exploitation minière à petite échelle (SAEMAPE), affectés dans le Territoire de Bondo dans le Bas-Uele, dénoncent « l’injustice sociale » dont ils seraient victimes de la part de leur Direction générale à Kinshasa. Ils disent accuser un retard de payement de salaire de 38 mois, entre décembre 2012 et décembre 2019.

Ils dénoncent aussi des inégalités salariales constatées au sein du SAEMAPE. Ils s’insurgent également contre la privation des indemnités diverses ainsi que le manque d’avancement en grade en dépit de plusieurs années d’ancienneté.

Toujours selon ces agents, les retenues sont opérées sur leurs salaires en guise de contribution mensuelles sur la sécurité sociale depuis une décennie. Cependant, ils ne reçoivent aucune preuve de certification d’enregistrement à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Ils revendiquent aussi l’uniformisation des salaires pour tous les agents de ce Service national, par rapport à leurs grades respectifs. Ils réclament également le paiement des arriérés ainsi que la bancarisation des salaires.

Radio Okapi n’a pas pu joindre le Directeur général du SAEMAPE pour recueillir sa version des faits.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner