Kasaï-Central : des ONG dénoncent les tracasseries militaires à Demba

Les ONG de défense des droits de l’homme du Kasaï-Central accusent les militaires de tracasser régulièrement la population du secteur de Lusonge dans le territoire de Demba. D’après ces ONG, les exactions sont signalées sur les tronçons routiers, où les militaires arrêtent arbitrairement les gens et leur font payer des amendes non justifiées.

Le dernier cas a été enregistré dimanche 5 janvier au poste de contrôle du village Tshimbadi, à 150km au nord de Kananga. Des militaires ont imposé des taxes injustifiées aux populations qui se rendaient au marché hebdomadaire de la localité, renseignent les sources locales.

Pour franchir la barrière érigée, signalent les mêmes sources, chaque piéton, cycliste, motocycliste était contraint au paiement de la « taxe de passage » allant de 500 francs congolais (0,30 USD) à 20 000 francs (11,99 USD).

L’Association congolaise des droits de l’homme au Kasaï Central dénonce, dans le même sens, la présence d’un cachot militaire à Bena Mukamba. Sur place, ces agents de l’ordre arrêtent, bastonnent et gardent des gens autant des jours qu’ils veulent dans l’amigo.

Le porte-parole du secteur opérationnel des FARDC au Kasaï promet de réagir après avoir réuni toutes les informations nécessaires.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner