Ituri : au moins 4000 personnes fuient des combats entre FARDC et la milice CODECO à Tsoro

Au moins quatre mille personnes ont fui des affrontements entre les FARDC et le groupe armé Coopérative pour le développement du Congo (CODECO) lundi 13 janvier dans la localité Tsoro.

Environ dix villages en secteur de Walendu Djatsi dans le territoire de Djugu sont ainsi vidés de leurs habitants. Ces derniers vivent dans des conditions difficiles dans les milieux de refuge. Selon les notables de cette entité, les activités scolaires sont également paralysées dans la zone, à la suite de l’insécurité.

Selon des sources locales, ces déplacés proviennent notamment de villages de Tsoro, Pitso, Uzi, Angu et Ata dans le secteur de Walendu Djatsi, qui était le théâtre des affrontements pendant deux jours entre les FARDC et des miliciens de CODECO.

Ces déplacés sont dépourvus de tout. Pas de vivres, des nattes, de couvertures, des médicaments dans leurs milieux de refuge. Il s’agit notamment de Pimbo, Budu, Djugu-centre et Atse.

Les familles d’accueil, qui sont composées essentiellement des retournés de guerre, ne disposent pas de moyens pour la prise en charge de ces personnes déplacées. Les notables de cette entité demandent au gouvernement de venir en aide à ces déplacés.

Ils plaident surtout pour le rétablissement de la paix pour permettre à ces déplacés de regagner leurs villages respectifs. Cela en vue de permettre surtout aux élèves et aux enseignants, qui ont fui les combats, de reprendre le chemin de l’école.  

Un des notables, Deogracias Ngabu, indique que les assaillants sont disséminés dans la zone après les combats entre les deux parties.

Selon le porte-parole des FARDC en Ituri, l’armée fait le ratissage pour neutraliser ces hommes armés, dont deux ont été tués et cinq autres blessés pendant les affrontements.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner