Uvira : 2 morts et 150 maisons détruites après la pluie (société civile)

Deux personnes ont trouvé la mort le week-end dernier, asphyxiées par l’écroulement d’un mur d’une maison après des fortes pluies dans la ville d’Uvira, selon le bilan publié mercredi 22 janvier par la Nouvelle société civile congolaise (NSCC). Les victimes sont une femme enceinte et de son enfant de six ans, habitants au quartier Rombe 1 sur l’avenue Idjwi, à Kakungwe. Ils ont été enterrés le lundi dernier.

 La NSCC affirme qu’au total, 150 maisons se sont écroulées et plus de 100 hectares de cultures ont été détruites par les eaux depuis le début du mois de janvier.

 D’après le coordonnateur de la Nouvelle société civile congolaise, André mashaka Byadunia, presque toutes les maisons construites en terre ont été détruites, d’autres sont menacées d’écroulement.

Ce sont des maisons situées en aval de la route nationale numéro 5, entre Kasenga et Muramvya.

Cet acteur de la société civile attribue ces dégâts à la construction anarchique. Il cite le cas d’un marché en construction au quartier Kasenga, qui a barré le passage aux eaux de pluies, exposant ainsi les maisons à côté.

Autre fait, les caniveaux construits par la société chinoise SINO HYDRO sur la route nationale numéro cinq dans la ville ne conduisent pas les eaux jusqu’au lac Tanganyika. Ces eaux débordent et se jettent sur les avenues et dans les parcelles d’à côté, déplore-t-il.

La société civile exige la rapidité dans l’exécution de ces travaux pour éviter de dégâts énormes dans les mois à venir.

Le ministre provincial des infrastructures et travaux publics, Ndigaya Ngezi, affirme avoir fait le déplacement de Kinshasa pour plaider en faveur de la continuité des travaux commencés à Uvira. Il dit avoir inscrit dans son agenda à Kinshasa les travaux de curage de la rivière Kiliba, qui a dévasté plusieurs dizaines d’hectares des champs des cultures, plongeant les habitants dans la famine totale.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner