Les jeunes de CACH dénoncent « l’instrumentalisation » de certaines personnalités FCC

Les jeunes de l’UDPS et de UNC, Cap pour le changement (CACH) dénoncent « l’instrumentalisation de certaines personnes pour empêcher le Chef de l’Etat à mieux remplir sa mission ». Ils l’ont fait savoir samedi 25 janvier à Kinshasa au cours de la première rencontre de ces jeunes en présence des députés membres du groupe parlementaire CACH.

A l’occasion, ces jeunes disent attendre voir la coalition FCC-CACH travailler pour le peuple congolais.

Réagissant à la sortie de cette rencontre le président du groupement parlementaire CACH, Tony Mwaba, a fait savoir que la volonté de tous était de cheminer ensemble dans le respect de la constitution.

« Nous nous ne disons pas qu’il y a un blocage avec FCC. Mais, nous commençons à nous rendre compte qu’il y a des gens qui sont instrumentalisés pour mettre des bâtons dans les roues de Chef de l’Etat. Il y a des gens qui sont instrumentalisés jusque même à débattre de propos de Chef de l’Etat. Ce qui ne se fait jamais ! », a affirmé le député national Tony Mwaba.

Il a cité notamment Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale. « Ce n’est pas la première fois, il y a eu un débat en plénière qui a été instrumentalisé par la même présidente de l’Assemblée nationale. Et nous nous rendons compte qu’elle-même peut être instrumentalisée au-dessus d’elle par quelqu’un d’autre », a soutenu le député.

/sites/default/files/2020-01/260120-p-f-kinshasacach-00.mp3

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner