Sud-Kivu : plusieurs villages de Fizi désertés sur fond de menaces des Maï-Maï


Les habitants de plusieurs villages du territoire de Fizi (Sud-Kivu) quittent leurs contrées à la suite des menaces proférées par le général autoproclamé Ebuela au cours d’une intervention mercredi 29 janvier sur une radio locale à Baraka. Ce dernier a annoncé qu’il poursuivrait le colonel Michel Rukunda « Makanika » jusqu’à son dernier retranchement à Muramvya, après avoir détruit les campements de Ngumino, dont Kahuna, Mugete, Kajembwe, Irambo, Kinyunyi, Kagogo, Mashata et Kilalo.

Des témoins affirment avoir aperçu un rassemblement de cette milice « Ngumino » ce même mercredi dans la localité de Kahuna, à 7 Km de Bijombo-centre, dans les hauts plateaux surplombant la ville et le territoire d’Uvira. Ces miliciens dirigés par Michel Rukunda « Makanika » menaceraient d’attaquer les déplacés, qui campent près de la base de la MONUSCO à Bijombo en représailles de l’incendie de leur campement par d’autres Maï-Maï.

Pour sa part, le porte-parole de l’armée au secteur Sokola 2 Sud-Sud, le capitaine Dieudonné Kasereka, confirme cet incendie. Selon lui, les FARDC ont repoussé une tentative d’attaque du camp des déplacés de Bijombo, avec l’aide des casques bleus indonésiens de la MONUSCO.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner