Nord-Kivu : le prévenu Sheka nie avoir tué deux officiers de l’armée congolaise

Le procès qui oppose, depuis une année maintenant, l’auditeur supérieur opérationnel de Goma contre le prévenu Sheka et ses co-accusés, s’est poursuivi vendredi 31 janvier 2020 à la Cour militaire opérationnelle de Goma.

A la 76ème audience, le prévenu Sheka comparaissait sur la prévention de l’assassinat de deux officiers des FARDC dans la région de Ihana, en 2012.

Il s’agit notamment du colonel Tchuma et du colonel Pilipili. Tous ont été tués dans une embuscade tendue par les hommes armés qui auraient été identifiés comme les combattants du NDC de Tcheka, près du village Molokai, en groupement Ihana, territoire de Walikale, au mois d’avril 2012.

Devant les témoins, le premier sergent-major Makelele et le lieutenant Nkulu, rescapés de l’attaque, le prévenu Sheka a nié les faits.

Il a fondé son argumentaire sur le fait qu’entre le village de Molokai, lieu de l’attaque, et la localité de Kalonge, il y avait en ce temps-là une position des FARDC.

Et son avocat de soutenir que les deux officiers auraient été tués dans d’autres circonstances. Me Olenga a affirmé devant les juges que sur le pare-brise du véhicule que conduisait le défunt Tchuma, il n’y a pas eu d’impact de balles visibles lors de ladite attaque.

Ce que rejettent les témoins et rescapés de l’attaque. Makelele et le lieutenant Nkulu sont restés constants dans leurs dépostions au cours de l’audience. L’affaire a été remise à jeudi prochain.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner