Sankuru : un militaire tue 3 personnes à Lusambo

Trois personnes dont 2 militaires ont été tuées à bout portant la nuit du vendredi 31 janvier dans la ville de Lusambo. Les faits se sont déroulés au camp militaire Télécoms.

Le triple meurtre s’est produit à 19h 45 au camp militaire Télécoms.

Le commandant du 21051e bataillon basé à Lusambo, affirme que ce militaire était en détachement à l’aéroport. Après avoir touché sa prime dans la journée, ce militaire a quitté son poste pour aller à la cité sur une distance de 8 km, récolter l’argent auprès de ses créanciers, qu’il n’a pas trouvé au camp.

Il se décharge sur sa femme et s’est mis à la frapper. Les témoins affirment que deux militaires accourent pour les séparer, il les tue tous deux à bout portant.

Une autre balle qu’il voulait loger sur le troisième militaire qui se précipitait pour le maitriser, a atteint la femme enceinte, épouse du rescapé qui est morte sur le champ.

Malgré les efforts des militaires qui voulaient bien le maitriser, le meurtrier a réussi à prendre le large car il faisait déjà noir.

Le commandant des FARDC, ville de Lusambo, affirme que les 3 corps exposés à l’Etat-major ont été inhumés ce samedi avant-midi.

Déjà une équipe des militaires a été déployée la nuit dernière dans la forêt pour mettre la main sur ce fugitif. Des avis de recherche sont également lancés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner