Haut-Uele : marche à Durba pour dénoncer la politique de recrutement à Kibali Goldmines

La Nouvelle société civile du Congo/ Section de Durba, cité minière située à plus de 14 km de la cité de Watsa, a organisé lundi 3 février une marche pacifique pour réclamer à l'entreprise Kibali Goldmines, un certain nombre de facilités en vue de sortir la population du chômage.

Selon des sources locales, cette marche encadrée par des éléments de la Police nationale congolaise (PNC), n'a pas connu d'incident majeur.

Les manifestants n'ont pas pu atteindre le bureau administratif de l'entreprise minière Kibali Goldmines, qui était gardé par un dispositif impressionnant constitué d'un autre groupe des policiers. 

La marche est partie du rond-point Kororo pour chuter à environ 200 m du centre communautaire Kibali, où le memo a été lu par le coordonnateur de la NSCC/Durba, Jean Sefa Gomisame.

Selon lui, la population est au chômage à la suite de la discrimination et l'injustice entretenues par Kibali Goldmines.

Le recrutement et la passation des marchés ne sont pas transparents. Ce qui fait que la main d'œuvre recrutée est essentiellement étrangère, « les populations locales ne se retrouvent pas », a-t-il poursuivi. 

Afin d’éviter la « discrimination », le coordonnateur de la NSCC/Durba propose l'instauration d'un cadre permanent de dialogue franc avec les autorités de cette entreprise minière pour suivre de près le processus de recrutement. 

 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner