Sud-Kivu : un chef milicien écope de 15 ans de prison pour destruction méchante au parc de Kahuzi Biega

Un chef milicien de la communauté des pygmées écope d’une peine de quinze ans de prison ferme. Lui, et cinq autres personnes étaient poursuivis pour détention illégale d'armes de guerre et munitions ainsi que pour destruction méchante du parc national de Kahuzi-Biega. Le verdict a été rendu mardi 5 février par le tribunal militaire de garnison siégeant en flagrance dans le territoire de Kabare.

La bande à Jean-Marie Kasula est condamnée à quinze ans de servitude pénale principale. Les deux femmes de la même bande, elles, vont purger une peine d’une année en prison.

Le verdict a été rendu mardi soir à l’issue de l’audience en chambre foraine qui s’est tenue à Miti dans le territoire de Kabare. Ils étaient poursuivis pour détention illégale d'armes de guerre et munitions, association de malfaiteurs et destruction méchante du parc de Kahuzi-Biega.

Jean-Marie Kasula et ses cinq coaccusés devront également payer chacun une somme de 5.000 $ à l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), pour dommage causés en détruisant sa faune et sa flore.

Les femmes condamnées à une année de prison elles, sont sommées de payer chacune une somme de 200.000 francs congolais (117 USD) d'amendes pour participation à la destruction méchante du parc.

Les avocats de la défense disent interjeter appel.

Ces pygmées avouent être retournés au parc pour leur survie, car vivant sans terres arables.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner