Kinshasa : les travaux ont repris dans quatre chantiers des sauts-de-mouton

Les travaux ont repris, lundi 10 février, dans quatre chantiers des sauts-de-mouton de la ville de Kinshasa. Ils ont été lancés depuis le mois de mai 2019 dans le cadre du programme d’urgence du chef de l’Etat Félix Tshisekedi. Selon le chronogramme initial, la durée de ces travaux était de six mois. Faute de financement, ils ont été à l’arrêt depuis plusieurs mois.

Au Conseil des ministres de vendredi dernier, le gouvernement a décidé d’affecter 3,5 millions USD supplémentaires pour achever ces travaux d’ici le mois de juin 2020.

Place à la reprise désormais après le financement. Au chantier du saut-de-mouton de Pascal dans la commune de Masina, l’heure est au renforcement des matériaux, notamment les barres de fer.

Un des superviseurs du chantier assure que les travaux vont bien se dérouler après avoir reçu le financement du gouvernement.

« C’était un problème d’argent, mais comme on vient de décanter la situation, nous sommes sur le terrain et nous allons travailler pour finir. Que la population se calme, nous reprenons les travaux et vous-même vous voyez », dit-il.

Le financement n’est pas le seul obstacle à l’avancement des travaux. Il y a aussi la vente de certains matériaux, révèle un homme vivant handicap. Il vend des bijoux non loin de ce chantier.

« Nous voyons certaines choses sortir ici en cachette comme les graviers, les sacs de ciment et autres que les travailleurs vendent. Mais comme ils ont repris c’est une bonne chose, seulement nous demandons la surveillance et la bonne volonté et surtout le changement de mentalité », conseille-t-il.

Au chantier de Bitabe, certains ouvriers reconnaissables par leur tenue de service étaient également à pied d’œuvre.

Redorer l’image du chef de l’Etat

Cette reprise de travaux des sauts-de-mouton redonne de l’espoir aux habitants du district de la Tshangu, regroupant notamment les communes de Masina, Kimbanseke, Maluku et Nsele.

« Comme vous avez repris, ne donnez plus l’argent aux gens de mauvaise volonté qui font humilier le Chef de l’Etat. Imaginez, dans ces sauts-de-mouton, il y a même certains vendeurs qui commençaient à garder leurs étalages », affirme un habitant.

Sur l’ex-avenue du 24 novembre, le chantier de saut-de-mouton situé non de l’ASSANEF, qui semblait complètement abandonné, a repris vie. Depuis lundi 10 février matin, des ouvriers s’activaient à soulever les graviers et à clouer les tôles.

A la place Mandela, sur le boulevard du 30 juin, les travaux continuent sans désemparer.

Au chantier du quartier Debonhomme en revanche, c’est encore le calme plat. Une partie de tôles servant de clôture du chantier, emportées par les récentes pluies sont encore visibles par terre.

C’est le même constat au Rond-Point SOCIMAT où la reprise est toujours attendue.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner