Bukavu : la société civile dénonce une recrudescence de la criminalité dans la ville

Dans un rapport publié samedi 15 février, la société civile dénonce une recrudescence de l’insécurité dans la ville de Bukavu.

D’après ce rapport, la Commune urbaine de Bagira a enregistré sept morts en l’espace d’un mois.

« Du 15 janvier au 15 février 2020, sept personnes ont été tuées de diverses manières. Des morts par assassinat, des corps sans vie ramassés dans différents quartiers, mais aussi des cas de justice populaire, » souligne le rapport.

Un des rédacteurs du rapport, Gentil Kulimushi indique que les centres de santé de Bagira sont maintenant la principale cible des bandits en armes et non identifiés. « Dans la nuit du samedi 15 février, aux environs de 22h, le centre de santé Lumu a été attaqué par des hommes armés, avant d’être repoussés par la clameur publique », explique-t-il.

L’attaque intervient au moment où cette structure médicale vient de recevoir un kit de L’ONG Médecins du Monde pour servir les écoles et d’autres centres de santé environnants. Lors d’une précédente attaque dans la même structure de santé il y a quelques jours, des bandits avaient volé plusieurs équipements destinés aux activités du centre de santé Lumu.

Le président de la société civile de Bagira demande ainsi à la population de dénoncer les bandits qui logent dans leurs quartiers et de renforcer la collaboration avec la police pour plus de sécurité dans tous les quartiers plus précisément aux quartiers Cikera, Kanoshe et Mulwa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner